Législatives: Bruno Masure stigmatise et méprise les Français d'outre-mer

Publié le par Patrick Karam

Patrick Karam, président d'honneur du Conseil Représentatif des Français d'outre-mer (CREFOM) et ancien délégué interministériel pour l'égalité des chances des Français d'outre-mer dénonce le tweet stigmatisant contre les Français d'outre-mer de l'ancien journaliste, Bruno Masure émis à l'occasion du 2ème tour des législatives:

"Dans les DOM, 70% d'abstentionnistes, mais 100% ravis de profiter des multiples aides publiques sur le budget d état #maminutepoujadiste"

Patrick Karam condamne avec la plus grande fermeté ces propos répréhensibles aux relents nauséabonds qui salissent la France et rabaissent la République

Bruno Masure reprend de vieilles considérations racistes en considèrant que les Français d'outre-mer sont tous des assistés et par son tweet honteux qui les désigne à l'opprobre publique il divise les Français et tente de monter une opinion publique fragilisée par les difficultés économiques contre leurs compatriotes ultramarins.

Il est temps pour M Masure de s'informer sur la réalité de nos territoires éloignés et d'en finir avec le fantasme des outre-mer assistés

Les territoires d’Outre-mer sont victimes d’une grande imposture qui consiste à asséner comme une vérité le fait qu’ils « coûteraient cher à la France ». La seule comparaison de l'effort total net de la nation pour les outre mer en 2013, 22,5 Mds d’euros, soit 2,2% des 1000 milliards de dépenses de l’Etat et de la sécurité sociale, pour 4% de la population, démontre le fantasme de l’assistanat.

Certains territoires reçoivent d'ailleurs moins de crédits publics que la moyenne nationale par habitant, comme La Réunion qui perçoit 5% de moins et qui a vu ses transferts régresser de 17% en 5 ans.

S’agissant des emplois publics, 8,16% de la population, ils sont plus élevés d'un point que la moyenne nationale, mais c'est le cas aussi pour d'autres régions hexagonales comme le Limousin (8,19%).

C'est donc bien parce que la République n'a pas assumé ses missions premières de solidarité entre les territoires nationaux que les outre-mer se situent toujours en queue de peloton des territoires nationaux.

M. Masure n'en a que cure que la situation économique et sociale demeure précaire : en 2009-2012, le PIB/habitant dans les DOM représentait, en moyenne, 62 % du niveau de l’hexagone, soit 83,2 % de la région métropolitaine la plus pauvre (Picardie) en 2012. Il s’échelonnait dans les quatre DOM « historiques », entre la moitié (Guyane) et les deux tiers (Martinique : 68,5 %) de la moyenne hexagonale et seulement 25,7 % de ce niveau à Mayotte (2011).

Le chômage intolérable touche plus d’un actif sur cinq dans chaque département, avec un record à La Réunion (29 %). Les taux de chômage des jeunes (enquête emploi 2013) se situent entre 37,4% à Mayotte, 60,6% à La Réunion et 68,2 % en Martinique, contre 24,6% dans l’hexagone. Les quatre DOM « historiques » concentrent 6,7 % du total des chômeurs inscrits depuis plus d’un an, pour 2,9 % de la population.

Le taux de pauvreté est trois et quatre fois plus élevés que dans l’hexagone : il s’établit par exemple à 42 % en 2010 à La Réunion, contre par exemple 24,8 en Seine-Saint-Denis en 2011.

Les retards sont considérables en matière de santé (retard de 23 ans à La Réunion en terme de baisse de la mortalité infantile en 2011 ; retard de 27 ans en Martinique ; de 39 ans à Mayotte !).

M. Masure s'honorerait de s'excuser d'avoir porté atteinte à la dignité de millions de Français. Et à l'avenir, s'il n'a rien à dire d'intelligent sur les Français d'Outre-mer, qu'il se taise.

Législatives: Bruno Masure stigmatise et méprise les Français d'outre-mer

Publié dans Outre-mer

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article