L’archevêque apostolique arménien d’Alep Chahane Sarkissian était à Paris

Publié le

Mercredi 10 mai 2017, la Coordination des Chrétiens d’Orient en Danger (CHREDO), présidée par Patrick Karam, a organisé une rencontre avec l’archevêque apostolique arménien d’Alep, monseigneur Chahane Sarkissian. De passage à Paris avec Garo Yuzbachian (responsable communautaire à Alep), il a parlé pour la première fois de la situation actuelle d’Alep, et plus particulièrement de celle des Arméniens.

Sona Attamian a tout d’abord pris la parole pour annoncer qu’une messe spéciale dédiée aux Chrétiens d’Orient sera organisée ce samedi 13 mai à 17h à l’église melkite (1, rue Saint-Julien-le-Pauvre - 75005 Paris).

Patrick Karam a souligné l’importance de la présence ici de monseigneur Chahane Sarkissian, véritable témoin de la situation actuelle en Syrie. C’est important pour la CHREDO de faire parler directement les personnes concernées (et non parler en leur place). La région d’Alep sort difficilement d’un long cauchemar après d’âpres batailles qui ont permis de la libérer des extrémistes islamistes. Cette belle ville historique ne sort pas indemne car sa population a été meurtrie, ses quartiers dévastés et son infrastructure durablement paralysée. Il a souligné la peur pour les Chrétiens ont que tout recommence, et les pressions quotidiennes qu’ils subissent. Ce n’est pas seulement la question de Daesh qui se pose en Syrie d’après Patrick Karam. Tous les Patriarches disent la même chose sur place : la question est aussi celle de l’ensemble de la mouvance islamiste.

Puis c’est monseigneur Chahane Sarkissian qui s’est exprimé. Il a tenu à adresser un message d’espoir. Si détruire est facile, reconstruire prend du temps mais, tout doucement, la vie reprend sa place à Alep : les écoles sont ouvertes, tout comme des églises et des mosquées. Il a également parlé d’une nouvelle démographie de la ville : avant, les quartiers étaient séparés entre Chrétiens, Musulmans, Musulmans sunnites, Kurdes, autres. Alors que maintenant cette séparation n’existe plus : pour exemple, lui-même habite dans un immeuble au premier, un Arménien loge au second alors qu’un musulman est au 3e. Il s’est également adressé aux Arméniens pour qu’ils commencent à revenir sur place, et à la Diaspora. Concernant l’Europe, il a déclaré qu’elle avait un rôle humanitaire à jouer en acceptant les réfugiés. Elle peut permettre d’apaiser les tensions au Proche-Orient, jouer un rôle entre les deux grandes puissances que sont les Etats-Unis et la Russie pour donner l’occasion d’un dialogue vivant entre les Chrétiens et les Musulmans.

Cliquez ici pour regarder les prises de parole

Publié dans Chrétiens d'Orient

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article